La gestion d’entreprise, une affaire de professionnels

Vous vous demandez pourquoi l’on dit que la gestion d’entreprise est une affaire de professionnel ? Si oui, noter ce qui suit ! La gestion d’entreprise est l’ensemble des actes destiné à aboutir à l’accomplissement des objectifs de l’entreprise. Elle relève de la qualité unique d’un gestionnaire. Celui-ci est un professionnel qui a pour rôle d’assurer la gestion de l’entreprise. Découvrez les tâches uniques de ce professionnel. Vous comprendrez ainsi que cette activité n’est pas à la portée du premier venu.

Avoir une bonne connaissance des prix de revient

Pour bien assurer la gestion, le professionnel qualifié doit connaître les prix de revient des produits et service principaux. Cela lui permet de bien définir les prix de vente et d’éviter les éventuelles pertes. De plus, cette connaissance du prix de revient est indispensable pour la recherche de l’amélioration de la rentabilité et de la marge.

A découvrir également : Quels sont les avantages de la loi Pinel ?

Limiter les frais de début d’activité

Cela permet d’avoir un bon pilotage de l’entreprise et de son développement. Cette action permet de se constituer une base solide. Pour cela, une seule chose à faire. Le gestionnaire doit subordonner les dépenses au dégagement de bénéfices.

La gestion des comptes clients

Le professionnel doit assumer un suivi adéquat des comptes de la facturation au recouvrement des créances. À titre illustratif, la facturation des clients doit être rapide à l’issue du service réalisé ou à la livraison des marchandises. Cela permet d’obtenir une échéance rapide et un impact immédiat de la trésorerie. Un suivi de règlement doit également instituer pour palier aux impayées. Vous voyez sans doute jusqu’à présent que ce ne sont pas des taches à la portée de tous. Continuez !

A lire également : Quelle est la différence entre une SAS et une SASU ?

La surveillance et la gestion des stocks

La gestion des stocks est une tâche essentielle du gestionnaire. Celui-ci doit veiller à ce que le niveau de stock soit optimal dans le but de prévenir d’éventuelles difficultés. Pour éviter une rupture de stock, l’entreprise doit avoir un stock adapté (ni trop bas, ni trop petit). En effet, un stock trop bas entraîne un déficit et un stock trop élevé des coûts supplémentaires et un décalage de trésorerie. Le gestionnaire doit donc veiller au grain au niveau des stocks.

La gestion des relations fournisseur

Pour assurer la relation des activités, une bonne entente doit être créée entre l’entreprise et ses fournisseurs. Cette gestion doit être instaurée lors du lancement de l’activité et tout au long de la vie de l’entreprise. Et ce n’est pas tout ! Pour ne prendre aucun risque, le gestionnaire doit aussi diversifier ses gestionnaires. Cela lui permet d’éviter les ruptures d’approvisionnement, mais aussi d’avoir les meilleures offres. Il doit également surveiller la situation et la compatibilité du fournisseur pour ne prendre aucun risque.

La création de provision de trésorerie

Le gestionnaire d’entreprise a aussi pour tâche de créer des provisions de trésoreries. Cela est indispensable au bon fonctionnement de l’entreprise. Mais le premier rôle de cette tâche est de faire face à un éventuel problème financier. Le gestionnaire se doit donc de créer des provisions adapter.

 Une maîtrise parfaite des notions de comptabilité

Pour bien gérer une entreprise, le gestionnaire doit connaître les notions de base en gestion (convention de trésorerie, accorde de confidentialité, etc.), mais aussi en comptabilité. Bien que cette comptabilité puisse être gérée par un professionnel, le gestionnaire doit connaître certaines notions pour assurer un suivi. Il s’agit :

– Du seuil de rentabilité ou point mort (PM) : c’est le niveau au-delà duquel l’entreprise réalise des bénéfices.

– Du fonds de roulement (FR) : qui correspond aux capitaux disponibles pour assurer le fonctionnement quotidien de l’entreprise

– Aussi, du besoin en fond de roulement (BFR) : qui correspond aux décalages de l’entreprise

Le gestionnaire doit également connaître d’autres notions tel que l’état de trésorerie par exemple.

Une mesure effective des performances

Pour un bon suivi, le gestionnaire doit mesurer les performances de l’entreprise. Pour cela, il doit :

– surveiller la trésorerie

– Identifier les dépenses superflues 

– Définir des axes d’amélioration 

– Identifier les opportunités de développement 

– Réaliser des protections financières 

C’est cet ensemble de mesures qui permet au gestionnaire de mesurer les performances de l’entreprise.

À noter que les tâches ci-dessus ne sont pas les seuls qui prouvent que la gestion est une affaire de professionnel. Il existe bien d’autres tâches comme le paiement des impôts, le contrôle de qualité, etc.