5 fondamentaux pour améliorer vos résultats en email marketing

L’emailing est encore de nos jours, l’un des moyens privilégiés permettant aux entreprises d’entrer en contact avec leurs cibles. Néanmoins, il ne suffit pas d’envoyer un email comme si on s’adressait à un de ses proches.

En effet, certains fondamentaux doivent être respectés afin que vous puissiez en tirer le meilleur rendement. Dans cet article, nous vous présenterons 5 bonnes pratiques pour une campagne emailing réussie et rentable sur le long terme.

A découvrir également : Comment maximiser la visibilité de vos petites annonces professionnelles ?

Préférer la qualité à la quantité

Bombarder d’emails tout un fichier de contacts peut être une perte de temps si ces derniers ne sont pas qualifiés. Ils seront ainsi moins réactifs et cela aura pour conséquence la baisse de votre taux de couverture.

Mais comment avoir des destinataires qualifiés ? Voici deux astuces à prendre en compte.

A lire également : Pourquoi utiliser des objets publicitaires écologiques ?

Collecter : la collecte de cordonnées se fait le plus souvent au moment d’une offre. Il peut s’agir d’une promotion, d’un jeu ou encore d’un concours, télécharger un livre blanc… lorsque l’utilisateur remplit un formulaire.

Entretenir la base de données : identifiez régulièrement les contacts les moins performants et procéder à une opération de nettoyage, cela limitera le taux de bounce. Si votre répertoire est encombré de contacts inactifs, vos emails risqueront de finir dans les spams, et vous aurez finalement déployé des efforts pour rien. Aussi, tâchez de ne pas négliger les réponses aux emails. Par exemple, si un des contacts désire se plaindre, il est essentiel de lui laisser la possibilité de répondre à l’email. Au cas contraire, il serait susceptible de classer le mail en tant que spam.

Produire un contenu efficace et pertinent

Vous ne devez pas envoyer un email sans savoir au préalable déterminé un objectif de campagne : renforcer la relation client, découvrir un nouveau produit, augmenter les ventes… Ensuite, vous pouvez diviser la base de données en fonction de votre objectif. C’est sur cette base que vous parviendrez à rédiger un contenu qui soit pertinent et ciblé.

Avoir une mise en page irréprochable

Bien que les visuels soient attractifs, un message en image ne marche pas pour autant. En effet, 45% des destinataires lisent les contenus des emails sans afficher les images. Le texte est donc essentiel ! Nous vous conseillons de privilégier 50% texte, et 50% image. D’autre part, vous devez adapter le message aux différents supports, tablettes, ordinateurs. Veillez à ce que la largeur du message ne dépasse pas 600 pixels.

fondamentaux pour améliorer vos résultats en email marketing

Il serait plus judicieux de choisir des fonds clairs et des polices foncées afin de rendre aisée la lecture. Concernant le texte, les polices Arial et Verdana sont les plus utilisées, car elles sont simples et facilement lisibles. Si avez recours à une police que votre fournisseur d’accès ne possède pas, elle sera transformée et le rendu visuel ne sera pas à la hauteur de vos attentes. La taille minimale devra être de 10 px. Alors, pour le confort du lecteur, évitez le zoom. Pour les images, vous pouvez rester sur le format JPEG ou GIF, car c’est avant tout une question de poids.

Miser sur une landing page dédiée

L’optimisation de vos campagnes emailings passe principalement par la création d’une landing page dédiée. Tâchez de respecter la charte entre l’émail et la landing page, cela rassurera le lecteur et permettra de le convaincre. Incorporez un call to action clair (par exemple, un bouton Réserver maintenant). L’astuce peut également consister à intégrer une vidéo à votre landing page. En premier lieu, cela permet de prolonger le temps passé sur votre site web (un point qui est très apprécié par le moteur de recherche). Qui plus est, si elle est bien réalisée, votre vidéo permettra de convaincre plus aisément l’internaute d’effectuer une action.

Faire une analyse de la campagne

Si vous respectez les fondamentaux de l’emailing, il y a de grandes chances que vous obtenez des résultats plus satisfaisants sur vos campagnes. La dernière astuce consiste à mesurer vos performances afin de pouvoir vous améliorer à l’avenir. Pour ce faire, vous devez connaitre les différents éléments d’analyse sur lesquels vous pencher.

La délivrabilité soit le pourcentage d’emails délivrés : elle correspond au volume d’emails aboutis sur la quantité d’emails envoyés. Dans les normes, un bon taux doit dépasser 96%

Taux d’ouverture : c’est le nombre d’ouvreurs par rapport au nombre de contact aboutis. Un taux de couverture est considéré comme étant bon lorsqu’il est supérieur à 25%.

Taux de réactivité : c’est le nombre de personnes qui ont cliqué dans le contenu par rapport au nombre d’ouvreurs. Un bon taux de réactivité est supérieur à 30% et doit atteindre au minimum 20%.

Taux de désabonnement : les lecteurs de la newsletter doivent trouver aisément le lien de désabonnement. Cela vous évitera les plaintes. Pour éviter que le taux n’augmente, éviter le forcing. En d’autres mots, il ne faut pas pré-cocher la case « recevoir nos offres ».

Au demeurant, l’emailing demeure l’une des pratiques marketing les plus efficaces pour se faire connaitre auprès de vos clients.

Segmenter sa liste de contacts pour une meilleure personnalisation

Segmenter sa liste de contacts est un autre fondamental important pour améliorer les résultats de votre email marketing. Effectivement, la personnalisation et la pertinence du contenu envoyé sont des éléments clés pour maximiser l’impact de vos campagnes.

La segmentation permet d’envoyer le bon message à la bonne personne au bon moment. Elle vous permet aussi d’améliorer votre taux d’ouverture, votre taux de clics ainsi que le taux global sur toutes les étapes du parcours client.

Il y a plusieurs façons de segmenter une liste : par comportement (achats récents ou non), par centres d’intérêt (catégories vues en ligne) ou encore selon les préférences personnelles. Une fois que vous avez segmenté vos listings, il faut impérativement adapter le contenu, soit dans son ton, mais surtout dans son traitement éditorial afin qu’il soit en adéquation avec chacun des segments.

Lorsque vous utilisez l’emailing pour toucher directement et précisément vos clients à travers une newsletter personnalisée et adaptée à leurs centres d’intérêt multiples, celui-ci se sentira considéré comme unique et privilégié, ce qui augmentera grandement ses chances pour être fidélisé. Toutefois, veuillez à ne pas envahir leur boîte mail, car trop pressant altérera leur appréciation à vos offres.

Il sera donc judicieux, lors des premiers paramètres de formation relatifs aux options possibles durant l’utilisation optimale d’une plate-forme emailing, de bien choisir son logiciel pour faciliter la segmentation de sa liste. Cela permettra d’optimiser le processus et de mieux répondre aux attentes des prospects, qui seront plus enclins à lire et à cliquer sur vos messages.

Segmenter sa liste est une étape cruciale pour personnaliser l’expérience utilisateur. Elle peut sembler fastidieuse, mais elle paye au final lorsque vous obtenez un bon taux d’ouverture ainsi qu’un taux de réactivité élevé, avec peu de plaintes du destinataire, car il se sentira entendu et non agressé par vos démarchages simultanés.

Utiliser des call-to-actions (CTA) clairs et incitatifs

Utiliser des call-to-actions (CTA) clairs et incitatifs est un autre élément fondamental pour l’optimisation de vos résultats en email marketing. Les CTA sont les invitations à l’action, qui permettent aux utilisateurs de passer à la suite dans le parcours client. Si ces boutons ne sont pas suffisamment clairs ou attractifs, vous pouvez être sûr que votre message sera ignoré.

Les CTA doivent être simples et compréhensibles par tous les destinataires du message. Ils doivent aussi être pertinents par rapport au contenu de l’email afin d’être cohérents avec le reste du discours tenu dans celui-ci. Par exemple, si vous envoyez une newsletter sur une promotion spéciale sur un produit donné, votre CTA doit renvoyer vers la page où se trouve ce produit.

Le choix d’un verbe percutant peut aussi aider à augmenter le taux de clics sur le bouton. Il faut choisir un impératif court qui valorise la proposition faite : ‘Découvrir’, ‘Profiter’, ‘S’inscrire’, etc. La forme et la couleur ont aussi leur importance. Le bouton doit attirer notre regard grâce à une couleur vive comme le rouge ou le jaune pour ressortir davantage sur votre design général, mais cela dépendra évidemment de l’environnement graphique choisi pour cette campagne.

Assurez-vous que vos CTA soient bien visibles dès qu’on consulte sa messagerie sans avoir besoin de scroller ni de zoomer grâce notamment aux dimensions adéquates choisies en amont lors des paramètres initiaux mis en place lors de la création de la campagne.

Les CTA sont un élément crucial dans le processus d’attirance et d’incitation à passer à l’action. Sans eux, vos messages pourraient être vains et inutiles. Les inclure dans vos emails est donc primordial afin d’améliorer votre taux de conversion et de maximiser les résultats de votre stratégie marketing.

Pour optimiser au mieux les call-to-actions :

  • Optez pour des verbes percutants à l’impératif
  • Simplifiez leur compréhension
  • Adaptez leurs dimensions aux différents supports où ils seront utilisés (mobiles, par exemple)