Solde intermédiaire de gestion : comment l’interpréter ?

Couramment appelés SIG, les soldes intermédiaires de gestion représentent dans un tableau les indicateurs financiers d’une entreprise. Concrètement, ils permettent de découper le compte de résultat en plusieurs indicateurs financiers.

Ce découpage va permettre aux dirigeants et entrepreneurs de mieux comprendre la formation du résultat d’une entreprise au cours d’un exercice. Toutefois, pour utiliser efficacement les SIG, il faut savoir les interpréter. Voici les règles d’interprétation des soldes de gestion d’une entreprise.

A lire aussi : Comment réussir à travailler à son compte ?

Focus sur les soldes intermédiaires de gestion

Le solde intermédiaire de gestion est l’un des outils utilisés par les dirigeants ou créateurs d’entreprise pour réaliser une étude analytique détaillée de leur finance. L’établissement des SIG consiste à découper le compte de résultat d’un exercice en plusieurs indicateurs clés. Il n’y a donc pas un seul solde intermédiaire de gestion. On distingue en tout huit soldes intermédiaires de gestion.

    Lire également : Pourquoi passer par un courtier pour vos placements de trésorerie ?

  • La marge commerciale ;
  • La production réalisée durant l’exercice ;
  • La valeur ajoutée ;
  • L’excédent brut d’exploitation ;
  • Le résultat d’exploitation ;
  • Le résultat courant avant impôt ;
  • Le résultat exceptionnel ;
  • Le résultat de l’exercice.

Le calcul de ces soldes tient compte des éléments du compte de résultat à savoir les charges et les produits.

Le solde intermédiaire de gestion : la marge commerciale

Aussi connue sous la dénomination de la marge brute, la marge commerciale constate la différence entre le prix de vente et le coût d’achats des biens ou des services. Concrètement, il s’agit du montant ajouté au coût de revient d’une marchandise avant sa vente.

La marge commerciale concerne uniquement les entreprises commerciales. Elle permet à l’entreprise de mesurer sa performance, l’impact de sa politique commerciale et ses capacités de négociation auprès des fournisseurs et des clients.

Le solde intermédiaire de gestion : la production de l’exercice

Contrairement à la marge brute, la production de l’exercice concerne uniquement les produits et donc les entreprises ayant une activité de production. Elle indique le montant de la chaîne de valeur de la transformation d’un produit, entre son coût de revient et son prix de vente. La production de l’exercice permet de mesurer l’activité de production sur une période donnée et de calculer la marge commerciale de production d’une entreprise.

Solde intermédiaire de gestion comment l'interpréter

Le solde intermédiaire de gestion : la valeur ajoutée

La valeur ajoutée est un excellent indicateur de la richesse réalisée par l’entreprise à travers son activité. Elle correspond à la différence entre le chiffre d’affaires et les achats nécessaires pour obtenir une production. La valeur ajoutée permet notamment de couvrir les salaires et les charges sociales d’une entreprise.

Le solde intermédiaire de gestion : l’excédent brut d’exploitation

L’excédent brut d’exploitation constitue un indicateur de rentabilité de l’exploitation d’une entreprise. Il exprime la performance d’une entreprise après avoir payé les salaires et les impôts indirects. Plus l’excédent brut d’exploitation est élevé, plus l’entreprise est performante.

Le solde intermédiaire de gestion : le résultat brut d’exploitation

Le résultat brut d’exploitation est l’indicateur du résultat généré par l’activité normale d’une entreprise. Il permet de mesurer de manière efficace les ressources générées par une entreprise par le biais de ses activités courantes. Le résultat brut d’exploitation ne considère pas les éléments non-récurrents et financiers d’une entreprise.

Le solde intermédiaire de gestion : le résultat courant avant impôt

Le résultat courant avant impôt représente la somme du résultat d’exploitation et du résultat financier d’une entreprise. De ce fait, il met en exergue l’impact de la politique financière d’une entreprise. Le résultat courant avant impôt est la combinaison de la performance des activités d’exploitation et financière d’une entreprise.

Le solde intermédiaire de gestion : le résultat exceptionnel

Le résultat exceptionnel met en exergue les opérations non courantes de l’entreprise. En dehors de ses activités récurrentes, une entreprise peut être amenée à prendre des décisions exceptionnelles qui auront un impact plus ou moins important sur ses résultats financiers au cours d’un exercice. Il peut être question d’une vente ou d’un achat qu’il sera intéressant de mesurer.

Le solde intermédiaire de gestion : le résultat net de l’exercice

Le résultat net de l’exercice est la différence entre tous les produits et les charges d’une entreprise. Autrement dit, il représente l’enrichissement ou l’appauvrissement d’une entreprise au cours d’un exercice. C’est un indicateur de rentabilité d’une entreprise.

Le solde intermédiaire de gestion : pourquoi est-il important pour l’analyse financière ?

Le solde intermédiaire de gestion est un indicateur essentiel pour l’analyse financière d’une entreprise. Il permet de mesurer la performance économique de l’entreprise sans tenir compte des charges et produits exceptionnels qui peuvent fausser les résultats. Le SIG permet d’évaluer la capacité d’une entreprise à générer du bénéfice en prenant en compte toutes les dépenses liées à son activité.

Effectivement, ce solde intermédiaire prend en considération les investissements réalisés au cours de l’exercice. Il offre une vision globale et fiable sur la santé financière de l’entreprise. Pour procéder à une analyse approfondie, le SIG doit être comparé avec celui des années précédentes ou bien avec ceux des concurrents directs dans le même secteur d’activité.

Vous devez noter que le SIG peut varier selon le secteur d’activité dans lequel se trouve l’entreprise analysée. Un professionnel devra donc prendre cette variable en compte lorsqu’il évaluera la performance économique et financière globale.

Avec cet indicateur, les investisseurs peuvent apprécier efficacement si leur investissement sera rentable ou non pour eux-mêmes ainsi que pour leurs actionnaires. Les banques peuvent aussi utiliser cet indice comme critère pour accorder un prêt aux entreprises clientes afin qu’elles puissent établir leur capacité à rembourser ces fonds empruntés.

L’utilisation du solde intermédiaire de gestion doit cependant être nuancée car il ne prend pas en compte tous les éléments importants affectant directement ou indirectement la rentabilité d’une entreprise tels que ses flux monétaires ou encore la qualité de ses investissements. C’est pourquoi cet indicateur doit être utilisé en complément d’autres indicateurs financiers pour établir une analyse financière exhaustive et fiable.

Comment calculer et interpréter le taux de marge commerciale à partir du solde intermédiaire de gestion ?

Le taux de marge commerciale est un autre indicateur important qui peut être calculé à partir du solde intermédiaire de gestion. Il permet d’analyser la rentabilité et la performance économique de l’entreprise en mesurant la différence entre le coût d’un produit vendu et son prix de vente.

Pour calculer le taux de marge commerciale, il vous faut prendre en compte les coûts liés aux achats des produits ou services vendus par l’entreprise, ainsi que les frais variables tels que les salaires, charges sociales et autres dépenses nécessaires à la production. Le taux se calcule ensuite en soustrayant ces coûts du montant total des ventes réalisées sur une période donnée.

Ce ratio est très utile pour déterminer si l’entreprise a une capacité suffisante à générer du profit. Un taux élevé indique qu’elle est capable de réaliser des bénéfices importants alors qu’un faible taux peut signifier que l’entreprise rencontre des problèmes financiers.

Encore une fois, ce chiffre doit être comparé avec celui d’autres entreprises dans le même secteur pour donner un aperçu beaucoup plus précis sur la performance financière globale.

D’autre part, vous devez prendre en compte le solde intermédiaire de gestion, car cela permettra aux investisseurs et analystes financiers d’avoir une idée plus complète sur la santé financière réelle de l’entité analysée. Effectivement, bien que cet indice soit un élément important dans l’évaluation économique d’une entreprise, il ne doit pas être utilisé seul.

Le solde intermédiaire de gestion et le taux de marge commerciale sont deux indicateurs clés pour évaluer la performance économique et financière d’une entreprise. Utilisés ensemble avec d’autres indicateurs clés tels que l’analyse des flux monétaires ou encore les ratios de liquidité, ils permettent ainsi aux investisseurs et analystes financiers de fournir une analyse exhaustive et précise sur cette performance globale.