Solde intermédiaire de gestion : comment l’interpréter ?

Couramment appelés SIG, les soldes intermédiaires de gestion représentent dans un tableau les indicateurs financiers d’une entreprise. Concrètement, ils permettent de découper le compte de résultat en plusieurs indicateurs financiers.

Ce découpage va permettre aux dirigeants et entrepreneurs de mieux comprendre la formation du résultat d’une entreprise au cours d’un exercice. Toutefois, pour utiliser efficacement les SIG, il faut savoir les interpréter. Voici les règles d’interprétation des soldes de gestion d’une entreprise.

Lire également : Qu'est-ce qu'une analyse SWOT ? En quoi elle peut vous aider !

Focus sur les soldes intermédiaires de gestion

Le solde intermédiaire de gestion est l’un des outils utilisés par les dirigeants ou créateurs d’entreprise pour réaliser une étude analytique détaillée de leur finance. L’établissement des SIG consiste à découper le compte de résultat d’un exercice en plusieurs indicateurs clés. Il n’y a donc pas un seul solde intermédiaire de gestion. On distingue en tout huit soldes intermédiaires de gestion.

  • La marge commerciale ;
  • La production réalisée durant l’exercice ;
  • La valeur ajoutée ;
  • L’excédent brut d’exploitation ;
  • Le résultat d’exploitation ;
  • Le résultat courant avant impôt ;
  • Le résultat exceptionnel ;
  • Le résultat de l’exercice.

Le calcul de ces soldes tient compte des éléments du compte de résultat à savoir les charges et les produits.

A lire aussi : Comment afficher vos valeurs écologiques dans votre point de vente ?

Le solde intermédiaire de gestion : la marge commerciale

Aussi connue sous la dénomination de la marge brute, la marge commerciale constate la différence entre le prix de vente et le coût d’achats des biens ou des services. Concrètement, il s’agit du montant ajouté au coût de revient d’une marchandise avant sa vente.

La marge commerciale concerne uniquement les entreprises commerciales. Elle permet à l’entreprise de mesurer sa performance, l’impact de sa politique commerciale et ses capacités de négociation auprès des fournisseurs et des clients.

Le solde intermédiaire de gestion : la production de l’exercice

Contrairement à la marge brute, la production de l’exercice concerne uniquement les produits et donc les entreprises ayant une activité de production. Elle indique le montant de la chaîne de valeur de la transformation d’un produit, entre son coût de revient et son prix de vente. La production de l’exercice permet de mesurer l’activité de production sur une période donnée et de calculer la marge commerciale de production d’une entreprise.

Solde intermédiaire de gestion comment l'interpréter

Le solde intermédiaire de gestion : la valeur ajoutée

La valeur ajoutée est un excellent indicateur de la richesse réalisée par l’entreprise à travers son activité. Elle correspond à la différence entre le chiffre d’affaires et les achats nécessaires pour obtenir une production. La valeur ajoutée permet notamment de couvrir les salaires et les charges sociales d’une entreprise.

Le solde intermédiaire de gestion : l’excédent brut d’exploitation

L’excédent brut d’exploitation constitue un indicateur de rentabilité de l’exploitation d’une entreprise. Il exprime la performance d’une entreprise après avoir payé les salaires et les impôts indirects. Plus l’excédent brut d’exploitation est élevé, plus l’entreprise est performante.

Le solde intermédiaire de gestion : le résultat brut d’exploitation

Le résultat brut d’exploitation est l’indicateur du résultat généré par l’activité normale d’une entreprise. Il permet de mesurer de manière efficace les ressources générées par une entreprise par le biais de ses activités courantes. Le résultat brut d’exploitation ne considère pas les éléments non-récurrents et financiers d’une entreprise.

Le solde intermédiaire de gestion : le résultat courant avant impôt

Le résultat courant avant impôt représente la somme du résultat d’exploitation et du résultat financier d’une entreprise. De ce fait, il met en exergue l’impact de la politique financière d’une entreprise. Le résultat courant avant impôt est la combinaison de la performance des activités d’exploitation et financière d’une entreprise.

Le solde intermédiaire de gestion : le résultat exceptionnel

Le résultat exceptionnel met en exergue les opérations non courantes de l’entreprise. En dehors de ses activités récurrentes, une entreprise peut être amenée à prendre des décisions exceptionnelles qui auront un impact plus ou moins important sur ses résultats financiers au cours d’un exercice. Il peut être question d’une vente ou d’un achat qu’il sera intéressant de mesurer.

Le solde intermédiaire de gestion : le résultat net de l’exercice

Le résultat net de l’exercice est la différence entre tous les produits et les charges d’une entreprise. Autrement dit, il représente l’enrichissement ou l’appauvrissement d’une entreprise au cours d’un exercice. C’est un indicateur de rentabilité d’une entreprise.