Tout ce qu’il y a à savoir sur la supply chain

La supply chain, généralement définie simplement comme la logistique, désigne l’ensemble des fournisseurs, des entreprises et des prestataires de services impliqués dans le processus allant de la production d’un produit à sa vente. Son objectif est dès lors de fournir aux clients des produits accessibles au bon prix. Pour y parvenir, elle doit être aussi optimisée et efficace que possible. Voici tout ce qu’il y a à savoir sur la supply chain.

Importance de la supply chain

La supply chain est d’une importance capitale, car elle permet de prévoir les tendances du marché. En effet, les échanges internes entre les prestataires permettent des études plus approfondies ainsi qu’une meilleure compréhension de l’environnement dans lequel évolue la supply chain. Celle-ci contribue à également réduire les délais de livraison. Le risque de rupture de stock peut être facilement anticipé lorsque les processus sont optimisés.

A lire aussi : Trouver la meilleure assurance professionnelle : les conseils à suivre

Par ailleurs, une optimisation de la supply chain permet aux entreprises de réduire les coûts. Si vous pouvez déterminer la demande et votre approvisionnement, vous pouvez rapidement réduire les coûts de stockage. La veille pour les pros de la supply chain et des solutions logistiques est d’ailleurs recommandée pour se tenir informé des tendances du secteur.

supply chain

A voir aussi : L'agroalimentaire mise sur des machines innovantes

Identifiez les différentes étapes d’une chaîne d’approvisionnement

La supply chain se distingue par différentes phases, de la production à la livraison.

Approvisionnement et production

STEF France nous apprend que les deux premières grandes phases de la chaîne d’approvisionnement sont l’approvisionnement et la production. En réalité, dans un premier temps, il faut obtenir les matières premières utiles pour la production. Ce sera alors l’occasion de veiller à ce que les bonnes quantités soient disponibles.

Ensuite, lorsque toutes les matières premières sont rassemblées, on passe à la phase de production. Il s’agit de l’étape centrale qui donne vie au produit.

Stockage de la production

La troisième phase de la supply chain est sans doute parmi les indispensables : le stockage ou encore l’entreposage. Ici, les produits finis sont stockés dans des entrepôts et vous devrez contrôler les flux d’entrée et de sorties afin d’éviter les ruptures de stock. À cet effet, nous vous conseillons d’utiliser un logiciel dédié.

Distribution et livraison

La phase finale de la chaîne d’approvisionnement consiste à livrer les produits commandés aux clients finaux. À ce niveau, l’intervention de certains acteurs spécialisés dans le transport de marchandises est requise : les grutiers, les caristes ou les sociétés de transport maritime. L’objectif est d’assurer la livraison des produits en temps et en heure.

Connaître les composantes d’une chaîne d’approvisionnement

La supply chain se compose de trois éléments que sont le flux physique, le flux d’informations ainsi que le flux administratif et financier.

Le flux physique

Il s’agit du transport et du stockage des marchandises du lieu de production au lieu de vente. Ce dernier peut être un magasin physique ou un lieu de stockage pour les e-commerçants. Ce flux comprend aussi le transport des marchandises qui est généralement associé à la logistique, car il inclut le stockage et le transport.

Le flux d’informations

Il assure le caractère opérationnel du flux physique et contient de nombreuses informations permettant d’anticiper certaines contraintes. On peut citer par exemple les références de tous les produits commercialisés, les informations concernant les prestataires inclus dans la supply chain, les méthodes de stockage et d’acheminement d’un endroit à l’autre.

Le flux administratif et financier

Il consiste à savoir comment les ressources financières circulent entre les prestataires impliqués dans la supply chain. Dans une longue chaîne logistique, les marchandises passent souvent par de nombreux pays différents, avec des monnaies et des lois différentes. Et vous devez tenir compte de ces facteurs pour éviter les retards d’acheminement.

Les avantages de l’automatisation de la chaîne d’approvisionnement

Les avantages de l’automatisation de la supply chain sont nombreux et variés.

Le gain de temps

Avec l’automatisation et les logiciels de gestion, différents processus de la supply chain peuvent être améliorés. L’automatisation ne remplace certes pas l’intervention humaine, mais compense ses limites et vous permet d’atteindre des objectifs plus élevés. Par conséquent, vous pourrez améliorer la vitesse de traitement de la préparation des commandes, de l’emballage et de l’expédition des commandes.

En fin de compte, l’automatisation de la chaîne d’approvisionnement améliore la satisfaction du client. En outre, elle permet de gagner du temps et de libérer les opérateurs logistiques des tâches chronophages et sans valeur ajoutée.

La prévention des erreurs

L’automatisation permet aussi d’éviter les erreurs. Cet atout est d’autant plus intéressant quand on sait que les opérateurs logistiques subissent une certaine pression pour respecter les délais serrés et se conformer aux exigences de qualité.

Cette pression peut engendrer des erreurs que vous pouvez éviter grâce à l’automatisation. Assistés par les machines et les logiciels, les préparateurs de commandes seront en mesure de travailler plus sereinement. Enfin, la réduction des erreurs, le contrôle des stocks et la préparation optimale des commandes aident aussi à réduire le gaspillage lié aux invendus.

La réduction des coûts logistiques

Si l’automatisation élimine les risques de gaspillage, elle peut aussi réduire les dépenses inutiles. Grâce aux outils dédiés, les entreprises peuvent optimiser les processus et économiser sur différents coûts. Les principales économies réalisées avec l’automatisation sont la réduction des coûts fixes.

chaine d'approvisionnement logistique automatisation

Des flux d’informations plus agiles

L’automatisation de la supply chain implique que les différentes étapes logistiques soient interconnectées. Dès lors, elle facilite ainsi le partage et la circulation fluide et sécurisée des flux d’information. Par conséquent, les opérations de votre entreprise seront plus dynamiques.

Au vu des différents objectifs de l’automatisation, on comprend aisément qu’elle puisse influencer le développement et la structuration des activités des entreprises. En réalité, la logistique automatisée est incontestablement un gage de performance, de pérennité, d’efficacité accrue et de compétitivité sur le marché.

Avant de mettre en œuvre un projet d’automatisation de la supply chain, les entreprises doivent effectuer un audit et un diagnostic au niveau de leur logistique. À ce stade, elles pourront repérer les problèmes éventuels de la chaîne ainsi que les processus qui méritent d’être automatisés.

Cette phase est suivie par la mise en place d’une stratégie d’automatisation. Celle-ci doit permettre d’identifier les solutions d’automatisation compatibles avec la supply chain et qui répondent le mieux aux besoins de votre entreprise. Elle doit aussi dégager les perspectives en termes de rentabilité en évaluant l’impact des solutions envisageables sur la gestion de l’entreprise, ses employés et ses clients.