Tout savoir sur les bilans prévisionnels de votre entreprise

Le bilan prévisionnel est d’une importance cruciale pour une entreprise, quelle que soit sa taille. Il permet de prévoir les résultats financiers en se basant sur des données antérieures, ou en analysant les projections et les diverses hypothèses. Le bilan prévisionnel aide dans la prise de décision, tant financière que commerciale. Ce document financier prédit l’état financier futur d’une structure sur une période donnée, en général sur une année. Le bilan prévisionnel est également utilisé pour analyser la capacité à générer des bénéfices et à évaluer la solvabilité de l’entreprise sur le long terme.

Qu’est-ce qu’un bilan prévisionnel ?

Un bilan prévisionnel est un document important, qui prévoit les résultats financiers d’une entreprise. Ce dossier est en général constitué d’un compte de résultats prévisionnels et d’un tableau de flux de trésorerie. Le bilan prévisionnel a pour but d’établir les passifs, les actifs et les capitaux propres d’une entreprise sur une année, le compte de résultat doit montrer les dépenses et les revenus. Quant au tableau de flux de trésorerie, il mentionne les flux prévisionnels entrants et sortants de trésorerie de l’année.

A lire en complément : L'extincteur boule automatique : l'outil que vous devez avoir dans vos locaux

Ce document est de ce fait très important pour une entreprise, car il englobe la totalité de sa future situation financière. Il éclaire les dirigeants dans leur prise de décision. Le bilan prévisionnel sert à planifier un budget pour les années à venir et à identifier les domaines où il est possible d’économiser de l’argent.

Un bilan prévisionnel est utile pour une entreprise désirant faire une levée de fonds. Ce document est exigé par les investisseurs pour analyser la viabilité d’un projet avant d’engager leur argent. Il sert également à évaluer les risques associés aux décisions financières et commerciales. Ce peut être le cas pour une éventuelle expansion de l’entreprise, les prêts à long terme et les investissements en capital. L’entreprise peut réduire considérablement les risques financiers inutiles et prendre les meilleures décisions. Pour tout savoir sur le bilan prévisionnel, plusieurs sites spécialisés peuvent vous renseigner.

A lire en complément : Comment créer une formation pour transmettre ses connaissances ?

Bilan prévisionnel

Comment lire un bilan prévisionnel ?

Il faut savoir qu’en général, un bilan prévisionnel est constitué de trois parties principales : les capitaux propres, les actifs et les passifs. Les capitaux propres sont les fonds propres à l’entreprise, comme les apports en capital ou les bénéfices non distribués. Les actifs concernent les propriétés et les biens de l’entreprise, comme les biens immobilisés, les stocks ou les créances clients. Les passifs quant à eux comprennent des dettes, notamment les factures à payer et les emprunts.

Pour une bonne lecture d’un bilan prévisionnel, il est donc important de se concentrer sur les différents changements, de l’année N à l’année précédente. En règle générale, les actifs doivent augmenter et les passifs diminuer. Dans le cas contraire, lorsque les passifs accroissent, cela signifie que l’entreprise est en difficulté financière. Pour y remédier, elle doit alors réaliser une levée de fonds supplémentaire. Si les actifs diminuent, c’est que l’entreprise n’a pas fait suffisamment de ventes et que les niveaux ne sont pas maintenus.

Dans la lecture d’un bilan, il faut comprendre qu’il existe quelques éléments clés pouvant influencer les projections financières. Ces derniers peuvent être des ventes projetées, des marges, des coûts bénéficiaires de production, ou des dépenses générales. La compréhension des hypothèses est cruciale, également la maîtrise des bases de projections comme les taux d’intérêt, les tendances de l’industrie ou encore les fluctuations du marché.

Quels facteurs peuvent affecter le bilan prévisionnel d’une entreprise ?

Le bilan prévisionnel d’une entreprise peut être affecté par plusieurs facteurs, internes ou externes. Il peut s’agir de l’évolution de la demande sur le marché, des changements réglementaires ou des fluctuations des taux d’intérêt. Les facteurs internes incluent les investissements en capital, le changement de personnel ou encore les coûts de production.

Il est important de savoir que parmi les facteurs qui peuvent avoir de gros impacts sur le bilan prévisionnel figurent les éléments relatifs à la planification stratégique. Une entreprise doit donc tenir compte des changements technologiques, des tendances du marché et des pressions concurrentielles. Ces éléments sont à considérer impérativement lors de l’établissement du bilan prévisionnel. Sans oublier de prendre en compte les objectifs commerciaux, notamment l’élargissement de la base client, l’expansion géographique, la diversification du portefeuille de produits, etc.

Parmi les facteurs pouvant affecter le bilan prévisionnel figurent les contextes économiques. Il peut s’agir de l’inflation ou des taux de change. Ce qui affecte le plus fréquemment le bilan prévisionnel, ce sont les ventes, moteur de croissance principal d’une entreprise. Avec un accroissement des ventes, un impact positif peut être constaté sur le bilan prévisionnel. Cela se traduit par des bénéfices et l’augmentation du chiffre d’affaires de l’entreprise. Ce n’est pas tout, les coûts jouent également un rôle important, en l’occurrence les coûts de production, les avantages sociaux, les salaires, les coûts d’exploitation ou encore les coûts relatifs à la stratégie marketing et publicitaire.

Comment créer votre bilan prévisionnel ?

Pour assurer la planification financière de votre entreprise, l’établissement d’un bilan prévisionnel est une étape des plus importantes qui se fait en plusieurs phases. Tout d’abord, il est nécessaire de réaliser une évaluation des ventes comptabilisées, ainsi qu’une estimation des ventes pour la période à venir. Pour ce faire, il faut consulter les données de l’année précédente, se référer aux tendances du marché ou sur les entreprises économiques.

Il faut par la suite procéder à l’établissement des coûts d’achat, des coûts relatifs à la vente, à la production et l’ensemble de la gestion de l’entreprise. Ensuite, prévoir les investissements nécessaires à la croissance future et les financements qui couvriront l’investissement. Après cela, réaliser des projections de trésorerie, en estimant les sorties et les entrées de trésorerie. Cette étape détermine la possibilité ou non de l’entreprise à disposer des liquidités suffisantes pour couvrir les dépenses. Vient enfin l’étape finale, qui est l’établissement du bilan prévisionnel. Toutes les données rassemblées vous serviront à dresser un bilan prévisionnel clair.

bilan prévisionnel entreprise

Conseils pour utiliser votre bilan prévisionnel afin de prendre des décisions commerciales

Une bonne analyse de la situation financière permet d’avoir les informations suffisantes pour définir le niveau d’endettement de votre entreprise. Vous pourrez avoir une vision claire sur la capacité de votre entreprise à utiliser ses liquidités.

Le bilan prévisionnel permet d’identifier vos axes d’améliorations et vos forces. Vous pourrez ainsi miser un peu plus sur les domaines où votre entreprise est forte, anticiper les points que vous devez améliorer pour un meilleur fonctionnement de votre activité. En utilisant à bon escient votre bilan prévisionnel, vous pouvez prendre des décisions commerciales éclairées. Ce qui ne manquera pas d’améliorer grandement la santé financière de votre entreprise.