Comment choisir des conduits de fumisterie ?

Bien choisir ses conduits de fumisterie est essentiel pour une bonne évacuation des fumées et pour la sécurité des habitants du bâtiment. Voici des éléments importants pour mieux choisir ses conduits de fumisterie.

Simple ou double paroi

Le conduit à double paroi présente une lame d’air entre les deux parois. L’espace d’air permettra d’isoler les pressions thermiques pour éviter les chocs. Cette fonctionnalité est utile à étendre la durée de vie du conduit. Le conduit à simple paroi est par contre plus léger, plus gérable et moins coûteux. Privilégiez les produits de la marque Lorflex.

A découvrir également : Quels sont les coûts associés à l'achat et à l'utilisation d'oxymètres de pouls dans une entreprise ?

Quels matériaux utiliser ?

Les trois principaux matériaux sont : l’aluminé, l’inox et l’émaillé. L’inox ou acier inoxydable est le plus robuste et le plus utilisé. L’aluminé par contre est léger et typiquement fonctionnel. L’acier émaillé est utilisé pour les conduits de raccordement et possède une haute résistance thermique.

Conduit de fumisterie rigide ou flexible

Ce sont les deux formes de tubage les plus en vue. Les conduits rigides possèdent plus de robustesse et d’étanchéité. Leur acier est plus dense et coûte par conséquent plus cher. Il faudra également prendre en compte les frais d’installation en faisant appel à un expert en fumisterie, en raison des contraintes techniques plus accentuées dans leur installation. Le tubage flexible par contre peut être installé par vous-même, si vous avez le sens du bricolage. Il vous suffira de le faufiler tout simplement par votre toit pour obtenir un rendement satisfaisant. 

A découvrir également : Quels sont les différents types de présentations que l'on peut produire à partir de PowerPoint ?

Solliciter un professionnel est toujours une bonne alternative pour optimiser vos résultats, car il faudra posséder et savoir manier le matériel nécessaire, tels les accessoires pour les finitions, les dispositifs de fixation ou de sécurité. Une meilleure observation de la configuration de votre cheminée sera utile pour le bon déroulement des travaux. Sur le plan juridique, il faudrait également s’en tenir aux règlementations. La norme NF DTU 24.1 est celle régissant les installations des cheminées.

Comment calculer la longueur nécessaire de conduit de fumisterie

Lorsque vous êtes sur le point d’acheter votre conduit de fumisterie, il faut déterminer la longueur nécessaire. Pour cela, plusieurs facteurs doivent être pris en compte.

Il faut tout d’abord mesurer la distance entre l’appareil chauffant et le sommet du toit. Cette mesure doit être effectuée avec précision afin de ne pas acheter un conduit trop court ou trop long qui pourrait causer des problèmes à l’utilisation. Il faudra prendre en considération les différentes configurations que peuvent avoir les cheminées selon leur type (droites, coudées). Chaque coude représente une augmentation de 90° dans la mesure totale de votre tuyau.

La taille du diamètre interne est aussi un critère crucial pour garantir une bonne évacuation des gaz toxiques. Un diamètre inadapté peut engendrer des risques d’intoxication au monoxyde de carbone. Certains éléments comme les dispositifs anti-refoulement jouent aussi un rôle dans le choix et la longueur du tubage nécessaire.

Nous recommandons vivement aux utilisateurs non aguerris d’avoir recours aux services d’un professionnel pour déterminer avec précision ces paramètres techniques indispensables avant toute installation. Les experts sauront vous orienter vers le modèle adapté à vos besoins et budgétaire mais surtout réaliseront l’installation adéquate pour obtenir une sécurité optimale chez soi.

Retrouvez aussi sur notre site, des informations supplémentaires pour vous aider à déterminer la longueur nécessaire de votre conduit.

Les normes de sécurité à respecter dans l’installation des conduits de fumisterie

Lors de l’installation d’un conduit de fumisterie, il faut respecter certaines normes pour garantir la sécurité des occupants du logement. Toutefois, ces dernières sont souvent méconnues et peuvent donc mettre en danger les personnes qui y vivent.

La première norme à respecter concerne le matériau utilisé pour le tubage. Celui-ci doit être résistant à une température pouvant aller jusqu’à 1000°C, comme c’est le cas avec l’acier inoxydable ou encore l’aluminium isolé.

Il faut s’assurer que les conduits ne soient pas obstrués par un objet quelconque et qu’ils soient correctement posés afin d’éviter toute formation d’eau condensée.

Pour éviter tout risque d’inflammation, la distance entre le conduit et les matériaux combustibles doit aussi être prise en compte dans le choix du modèle adéquat selon vos contraintes techniques sur place, mais surtout suivant votre appareil installé. Il faut veiller à ce que cette distance soit supérieure à celle indiquée par les constructeurs ainsi qu’à celles mentionnées dans la réglementation française.

Lorsqu’il s’agit de fixer un conduit flexible • indispensable lorsque vous devez contourner des obstacles structurels • nous recommandons aux particuliers non bricoleurs ou novices dans ce domaine extrêmement technique. La pose peut sembler facile, mais nécessite une technique rigoureuse souvent mal maîtrisée sans expérience professionnelle nécessairement solide. Faire appel à un professionnel qualifié est donc la meilleure solution pour une installation parfaite.

Il faut rappeler que l’installation d’un conduit de fumisterie doit être confiée à un professionnel qualifié qui garantira non seulement le respect des normes, mais aussi la sécurité et le bon fonctionnement du système.