Comment devenir franchisé Columbus café ?

La franchise Columbus Café est créée en 1994. Elle est réalisée sur un modèle anglo-saxon et imprégnée en même temps de la culture française. Elle doit une grande part de son essor aux nombreux partenariats qu’elle a tissés tout le long de son évolution. Elle connaît alors une réputation internationale et est présentée dans les grandes places de nombreux pays : Belgique, Luxembourg, Qatar, Koweït, Bahreïn, Émirats arabes unis, etc. On répertorie aujourd’hui environ 200 points de vente qui commercialisent les produits de la franchise. 

Profil du candidat

Pour devenir franchisé Columbus Café, il est primordial de posséder une expérience avérée dans le commerce. Une formation est certes organisée au sein de la franchise, mais celle-ci est beaucoup plus axée sur l’assimilation du concept implémenté. Vous devez également partager les valeurs de l’entreprise : curiosité, dynamisme, esprit d’équipe et opiniâtreté. En plus de ces valeurs, vous devez être un entrepreneur investi et un exploitant rigoureux. Vous serez appelé à être à l’écoute, pour veiller au meilleur suivi du business. Si vous possédez les critères requis, il ne vous reste plus qu’à envoyer votre demande en ligne, en renseignant vos coordonnées et la somme que vous souhaitez investir.

A lire en complément : Comment justifier la domiciliation d'une entreprise ?

Bénéficier d’une formation

Une formation préliminaire est organisée pour assurer une meilleure prise en charge du projet. Il faut bien qu’après votre inscription vous puissiez intégrer le service marketing afin d’optimiser le chiffre d’affaires. La formation sera donc de 8 semaines, avec un programme de 4 semaines pour votre personnel.

Quel investissement pour ouvrir sa franchise ?

L’apport minimal pour devenir franchisé Columbus Café est de 80 000 €, ajouté au droit d’entrée qui s’élève à 33 000 €. Une étude de marché est un préalable pour choisir la zone d’implantation pour son investissement. Dans ce sens, la somme à investir dépendra fortement de la zone et de la taille de l’emplacement choisi.

A lire aussi : Pourquoi investir dans une start-up française ?