En quoi consiste une société free-zone à Dubaï ?

Le gouvernement de Dubaï a adopté il y a longtemps plusieurs lois favorisant la création de zones de libre-échange. L’objectif de ces lois était de transformer la structure économique de l’Émirat en encourageant les investissements étrangers. L’initiative a conduit à la création des fameuses sociétés free-zone.

Qu’est-ce qu’une société free-zone à Dubaï ?

Une société free-zone est une société qui est enregistrée dans une des zones franches de Dubaï. Les sociétés offshore enregistrées dans n’importe quelle zone de libre-échange de Dubaï bénéficient de différents avantages. Le premier d’entre eux est que les étrangers peuvent avoir la pleine propriété de l’entreprise. Elles n’auront pas besoin d’un investisseur local, comme c’est le cas par exemple des sociétés à responsabilité limitée enregistrées dans cet émirat.

A lire également : Pourquoi booster le SEO de votre site e-commerce ?

Par ailleurs, les sociétés free-zone à Dubaï bénéficient d’importants allégements fiscaux. Par exemple, ces entreprises n’auront pas à payer d’impôts pendant une période comprise entre 10 et 15 ans. Même à la fin de cette période, l’exemption pourrait être prolongée.

L’investisseur pourra rapatrier sans aucune difficulté les bénéfices et les capitaux qu’il réalise avec sa société offshore en zone franche. Un autre avantage dont bénéficient les sociétés offshore est que les zones franches de Dubaï disposent d’une très bonne infrastructure. Cela facilite la création d’entreprise. De plus, le coût de l’énergie est très bon marché et les entreprises sont autorisées à fonctionner 24 heures sur 24.

Lire également : 5 astuces pour rédiger un business plan convaincant pour votre site web

société free-zone Dubaï

Comment créer une société free-zone à Dubaï ?

Tout d’abord, vous devez ouvrir un compte bancaire dans n’importe quelle banque aux Émirats arabes unis. Vous devez également fournir ces exigences :

  • 3 noms proposés pour l’entité à constituer (par ordre de préférence),
  • une photocopie numérisée en couleur claire du passeport,
  • une photocopie du visa ou du cachet d’entrée des Émirats.

Afin de créer une entreprise dans une free-zone, les investisseurs peuvent immatriculer une nouvelle société sous la forme d’un établissement en zone franche (FZE) ou d’une société en zone franche (FZC). Une FZE a un actionnaire et une FZC en a deux ou plus. Vous pouvez aussi créer une succursale ou un bureau de représentation de votre société existante ou de la société mère basée aux Émirats ou à l’étranger.

Connaître la région est essentiel avant de se lancer dans la création d’une entreprise free-zone

Il va sans dire que vous devez avoir des connaissances sur le domaine dans lequel vous souhaitez démarrer une entreprise. Vous devez être prêt à effectuer des recherches approfondies dans le secteur d’activité dans lequel vous souhaitez opérer. Vous devez avoir un plan d’affaires viable qui comprend une étude des conditions du marché, de la concurrence et de vos prévisions de résultats.

Vous devez être prêt à trouver l’investissement nécessaire à partir de vos propres ressources ou par l’intermédiaire de votre banque. Cette démarche doit être réalisée de préférence par des moyens autres que la candidature locale, surtout si vous êtes nouveau dans la région et sans expérience. Un plan crédible peut attirer un soutien local, éventuellement un soutien gouvernemental, alors faites un effort lors de la rédaction de votre plan d’affaires.