Les points légaux importants pour créer son site web

Les détails juridiques ne sont probablement pas la première chose à laquelle pense le propriétaire d’une petite entreprise lorsqu’il lance un nouveau site web. Après tout, il est beaucoup plus excitant de développer du contenu et de choisir des photos pour présenter vos produits ou services que de considérer les aspects juridiques de tout ce que vous mettez en ligne.

Cependant, ne pas penser à ces questions juridiques peut s’avérer un gros problème en fin de compte. C’est pourquoi nous avons rassemblé et répondu à certaines des questions les plus courantes concernant la légalité des sites Web et de leur contenu, afin de vous aider à éviter les faux pas juridiques lors de la création et du lancement de votre site Web. Dans cet article, nous aborderons les sujets des mentions légales et des conditions générales de vente et ce qu’ils impliquent.

Lire également : Tout savoir sur la propriété intellectuelle

Mention légale

Tout d’abord, votre site doit impérativement disposer d’une mention légale. Vous pouvez trouver des exemple mentions légales ici.

A voir aussi : Quel est le rôle d'un conseiller juridique ?

Transparence de l’identité de l’entreprise

Certaines informations sur votre entreprise doivent être présentes sur votre site web, pas sur toutes les pages, mais facilement visibles pour le visiteur. La loi sur les sociétés de 2006 (un document de 700 pages) vous oblige à divulguer les informations ci-dessous, mais elles sont également utiles pour la convivialité et l’optimisation des moteurs de recherche.

  • Nom de la société
  • Numéro d’enregistrement de la société
  • Adresse du siège social
  • Lieu d’enregistrement, tel que la France
  • Nom de votre entreprise, adresse postale et adresse électronique de l’entreprise
  • Comment contacter votre entreprise par des moyens non électroniques
  • Le nom de tout organisme commercial ou association professionnelle dont l’entreprise est membre, y compris les détails d’adhésion ou d’enregistrement.

Avis de consentement à l’utilisation de cookies

La législation européenne exige que les sites web demandent le consentement de leurs utilisateurs avant de déposer des cookies sur leurs appareils. Cela se fait généralement par le biais d’un avis de consentement aux cookies sur les sites web. Il s’agit d’une bannière, d’une fenêtre contextuelle ou d’une boîte sur le site web qui présente aux utilisateurs la politique en matière de cookies du site web et leur permet d’accepter, de refuser ou de personnaliser l’utilisation de cookies par ce site web.

L’obligation de consentement aux cookies est spécifiquement requise par la loi européenne sur les cookies (directive ePrivacy et GDPR). Cependant, elle est également utilisée pour se conformer à d’autres lois sur la protection des données qui exigent un consentement préalable pour la collecte de données personnelles. Afin d’être conforme aux exigences de la législation de l’UE sur les cookies, l’avis de consentement aux cookies doit :

  • Afficher des options d’acceptation et de rejet à condition qu’elles soient de même poids,
  • Ne pas déposer de cookies (à l’exception des cookies essentiels) avant que l’utilisateur n’opte pour l’utilisation de cookies,
  • fournir une option de personnalisation pour un consentement granulaire pour différentes catégories de cookies, et
  • contenir un lien vers la politique en matière de cookies, rédigée de manière claire et compréhensible sans entrer dans le jargon juridique.

Politique de confidentialité

La politique de confidentialité d’un site web est un outil qui aide votre entreprise à cultiver la confiance avec les personnes qui visitent la plateforme. Essentiellement, elle permet à vos clients potentiels de connaître le type exact d’informations personnelles que vous recueillez auprès d’eux et l’usage que vous comptez en faire.

Votre site web a besoin d’une politique de confidentialité pour deux raisons particulières. Premièrement, les lois nationales et, dans certains cas, régionales contrôlent la manière dont vous vous adressez aux visiteurs de votre site web et vous obligent à fournir à vos utilisateurs certaines informations sur vos pratiques en matière de collecte et d’utilisation des données personnelles.

Cela fait partie de l’obligation de transparence énoncée dans la plupart des lois sur la protection des données dans le monde. Par exemple, l’Union européenne oblige les propriétaires de sites web qui recueillent des données personnelles telles que les noms, les adresses électroniques et les numéros de téléphone des visiteurs de la région à inclure une politique de confidentialité légale sur leurs sites web.

Deuxièmement, votre plateforme a besoin d’une politique de confidentialité, car elle joue un rôle essentiel dans l’établissement de la confiance des visiteurs de votre site. Principalement, lorsque vous indiquez clairement les informations que vous recueillez auprès des visiteurs et la manière dont vous comptez les utiliser, les clients acquièrent la certitude que votre page web est une plateforme sûre et fiable pour jouer, partager et acheter.

Protection des consommateurs

Si vous vendez en ligne, vous devez vous assurer que votre activité est conforme à ces trois textes de loi : la réglementation sur la vente en ligne et à distance, la réglementation sur le commerce électronique et la loi sur les droits des consommateurs.

Il y a beaucoup de choses à vérifier dans cette catégorie, mais les points les plus importants à aborder sont les suivants :

  • Le coût total, les conditions de paiement, les modalités de livraison et les droits d’annulation sont clairement affichés à l’utilisateur avant que la commande ne soit passée.
  • Le contrat et le reçu sont envoyés après que la commande a été passée.
  • Vous devez exécuter la commande de manière satisfaisante.
  • Vos biens et services doivent être conformes à la description qui en est faite sur votre site et adaptée à leur usage.

Conditions générales de vente

Ce composant sert d’accord juridiquement contraignant entre votre entreprise et le client potentiel qui interagit avec elle. Il comprend généralement des informations telles que la nature du service ou du produit, les conditions dans lesquelles l’utilisateur l’achète, les politiques d’expédition et de retour, l’exonération de toute responsabilité, ainsi que les garanties en matière de droits d’auteur pour votre site Web.

Les conditions générales de vente sont un élément essentiel de votre activité, car elles servent à éviter tout malentendu sur ce que votre entreprise vend et sur les conditions dans lesquelles vous le vendez. En rédigeant des conditions générales spécifiques, vous vous assurez qu’il n’y a pas d’ambiguïté et que vos clients comprennent quels sont leurs droits et leurs devoirs et agissent en conséquence. Cela vous permet également d’avoir l’esprit tranquille, car les conditions générales de votre site Web indiquent clairement ce qui doit se passer dans une situation donnée.

Il est essentiel que vos CGV soient affichées à la caisse pour que les clients puissent affirmer qu’ils acceptent les conditions que vous avez définies.

Conditions d’utilisation du site web

Contrairement aux CGV qui sont axées sur vos transactions, cet élément décrit les règles nécessaires à l’utilisation de votre site web. L’exploitation d’un site web sans condition d’utilisation rend votre entreprise vulnérable aux actions en responsabilité liée à votre contenu ou à toute culpabilité découlant de son utilisation.

En ayant des conditions d’utilisation, vous établissez des règles pour les visiteurs qui utilisent le site web de votre entreprise. Bien qu’il n’y ait aucune obligation légale d’avoir des conditions d’utilisation pour tout site Web, c’est un moyen de créer une protection juridique. En outre, les conditions d’utilisation d’un site web jouent un rôle crucial dans la protection de votre propriété intellectuelle, y compris vos marques et le contenu que vous téléchargez.

Les conditions générales et les conditions d’utilisation peuvent former un seul document, mais il est parfois plus pratique de les diviser en deux documents – un pour l’utilisation du site web pour tous les visiteurs, et un pour ceux qui achètent quelque chose à votre entreprise.

Dois-je faire figurer sur mon site web une clause de non-responsabilité concernant la collecte de données auprès des visiteurs ?

Si vous recueillez des informations personnelles auprès des visiteurs de votre site, vous aurez besoin d’une clause de non-responsabilité pour leur faire savoir que vous recueillez des données. Cette clause de non-responsabilité est communément appelée « cause de non-responsabilité ». Cette politique expliquera :

  • Le type d’informations que vous recueillez auprès des visiteurs.
  • Comment vous utilisez les informations recueillies ?
  • Comment vous protégez les informations (y compris les protocoles d’accès et de stockage) ?
  • Comment les transferts de données sont traités ?
  • L’utilisation des cookies.
  • Sites web ou organisations affiliés.

Les informations personnelles varient, mais elles peuvent inclure des éléments aussi simples que les noms et adresses. Elles s’étendront à des données telles que les adresses électroniques, les informations de sécurité sociale, les comptes bancaires, les numéros de téléphone et les dates de naissance.

Si vous n’incluez pas ce type de politique de confidentialité (et ne mettez pas en œuvre les mesures de protection des données), vous risquez de violer les lois fédérales et nationales sur la confidentialité. Les conséquences de ces violations légales peuvent être graves. Rocket Lawyer propose une politique de confidentialité personnalisable pour vous aider à donner confiance aux visiteurs de votre site Web et à rester en conformité avec les lois sur la confidentialité.

Conclusion

Vous avez peut-être déjà intégré ces éléments à votre site Web. Cependant, il est essentiel de les revoir régulièrement pour vous assurer qu’ils sont précis, à jour et conformes aux lois nationales ou régionales.