Les risques encourus par un travailleur isolé sur un chantier

Les interventions en solitaire sur un chantier ou dans un environnement isolé exposent le travailleur à des risques physiques, médicaux et psychologiques. Entre les chutes, les affections respiratoires et le stress causé par la solitude, les situations pouvant affecter l’épanouissement des travailleurs dans ces conditions sont nombreuses. Il relève cependant de la responsabilité des entreprises d’offrir au travailleur isolé les meilleures conditions de sécurité. Elles doivent, par obligation légale, fournir aux travailleurs isolés des équipements de protection pour leur sécurité. Cela peut se faire grâce à des dispositifs adéquats d’alerte et d’assistance à distance.

Les risques physiques liés au travail en solitaire

On désigne par travailleur isolé, le salarié qui mène seul dans un environnement éloigné ses missions dans le cadre de sa profession. Il est dans l’exercice de son travail hors de portée de vue, loin d’une supervision directe et d’une assistance immédiate. Le travailleur isolé est potentiellement exposé au danger et très souvent, les possibilités d’assistance rapide sont limitées.

A découvrir également : Pourquoi passer par un courtier pour vos placements de trésorerie ?

Sur un chantier par exemple, les risques physiques encourus par un travailleur isolé sont nombreux. Ces risques sont divers et proportionnels aux interventions du travailleur sur le chantier. Ils peuvent résulter d’une inattention de la part du travailleur ou d’une défaillance liée aux infrastructures. Les conditions climatiques et les fuites de gaz sont aussi des facteurs à considérer.

Sur un chantier, les risques les plus fréquents sont les chutes qui mettent en péril l’intégrité physique des travailleurs. Qu’il s’agisse d’une chute en hauteur ou de chutes d’objets, ces dangers constituent les premières causes d’accident sur un chantier. Peu importe le type de chute, les conséquences sont souvent graves, voire mortelles dans certains cas.

A découvrir également : Pourquoi engager une entreprise de nettoyage spécialisée pour votre cabinet dentaire ?

En plus des chutes, le travailleur peut être confronté à des risques de glissade sur des surfaces mouillées. On déplore souvent des fractures et des traumatismes dus à certaines glissades, sans oublier les risques de violences et d’agressions physiques dont ils peuvent être victimes. Étant seuls, ils représentent parfois une cible facile pour des personnes malintentionnées.

En dehors des chutes et des glissades, les cas d’accident provenant de la manipulation d’un équipement ne sont pas à négliger. Ce type d’accident peut provoquer une situation d’immobilité, empêchant ainsi le travailleur d’alerter son entreprise.

Les règles de sécurité qui s’appliquent aux travailleurs isolés sur un chantier

Un chantier est un environnement de travail où il n’existe pas de risque zéro, peu importe le rôle du travailleur. C’est pour cette raison que des règles de sécurité sont instaurées pour garantir la protection à tous les niveaux. Qu’il s’agisse des ouvriers, des passants et même des bâtiments, les entreprises ont l’obligation de garantir une protection maximale. En ce qui concerne les travailleurs isolés, les règles de sécurité sont assez strictes.

Selon la législation, l’entreprise doit veiller à la sécurité physique et mentale de ses travailleurs isolés. En effet, le Code du travail par rapport au travailleur isolé exige des dispositions de sécurité spécifiques dans son article L4121-1. L’entreprise a le devoir d’assurer la protection du travailleur isolé avec des équipements et des dispositifs particuliers. Le non-respect de ces injonctions légales expose l’entreprise à des conséquences aussi bien juridiques que financières.

Ainsi, les travailleurs isolés doivent nécessairement porter les équipements de protection individuelle appropriés sur un chantier. En plus du casque, du gilet et des chaussures de sécurité par exemple, ils doivent être équipés d’un dispositif de sécurité permettant de demander de l’aide en cas de besoin. Toutes les conditions doivent être réunies pour qu’en cas d’accident, ils soient vite secourus.

Risques accident équipement travailleur isolé

Les conséquences psychologiques d’un travail isolé sur un chantier

Les risques physiques ne sont pas les seuls auxquels sont confrontés les travailleurs isolés sur un chantier. Le travail isolé sur un chantier peut présenter de nombreuses conséquences psychologiques. En effet, le travail isolé peut provoquer chez le travailleur la sensation d’abandon et accroître le sentiment d’insécurité. Enclin constamment au stress, un travailleur isolé peut ainsi développer de nombreuses phobies.

Au fil des années, le travailleur isolé peut préférer vivre seul, loin de la société et de sa famille. Entre autres conséquences, on peut évoquer le développement de sentiments comme l’anxiété ou le manque de confiance en l’autre. Les conséquences psychologiques peuvent se résumer au refus d’aide et au développement du sentiment d’autosuffisance.

Le fait d’évoluer tout le temps seul et de ne pouvoir compter sur personne peut provoquer le rejet des autres. Le travailleur isolé peut avoir du mal à s’intégrer aussi bien sur le plan professionnel que personnel. C’est une attitude qui peut impacter l’esprit d’équipe, pourtant utile pour la productivité d’une entreprise. Les conséquences psychologiques peuvent varier selon la sensibilité de chaque travailleur isolé. Certains peuvent même devenir asociaux et rejeter tout type de relations humaines.

La mise en place d’un plan d’appel à l’aide en cas de besoin

L’absence de moyens de communication a longtemps été le problème majeur auquel les travailleurs isolés ont été confrontés. Mettre en sécurité les travailleurs isolés revient à créer un plan de communication fiable à l’instar d’une téléassistance. Il est essentiel de mettre en place un système d’appel à l’aide pour les travailleurs isolés. Cela permet de leur porter rapidement secours en cas de danger.

Vous disposez à cet effet de dispositifs numériques capables d’alerter en cas de chute, de malaise ou d’immobilité du travailleur. Il s’agit notamment du dispositif d’alarme du travailleur isolé (DATI) qui permet au travailleur d’alerter sa base en cas d’accident. C’est un équipement sécurisant grâce auquel l’entreprise peut aussi surveiller les travailleurs isolés pour prévenir tout risque d’accident. Cela permet d’apporter une assistance rapide lorsque les travailleurs isolés sont en danger, même à distance.

Ce type de dispositif permet au travailleur de vous contacter s’il est conscient. Dans le cas contraire, il est conçu de sorte à tout de même signaler le manque de réaction du travailleur isolé. En tant que technologie de pointe, il sert d’assistance, peu importe les conditions d’isolation du travailleur. Ce sont des dispositifs de sécurité très avancés qui facilitent la transmission d’alerte pour des réactions plus rapides.

Dispositif d'alerte travailleur isolé

Formations nécessaires pour les travailleurs isolés

Les différentes mesures de sécurité prises pour la protection des travailleurs isolés doivent représenter pour eux des gestes simples à reproduire. Pour cette raison, il est nécessaire de les former afin de leur expliquer l’importance des équipements et de les habituer à leur utilisation.

Vous devez donc programmer des formations pour vos travailleurs isolés afin de leur inculquer les procédures à adopter en cas de danger. Il s’agira de les former sur le fonctionnement, le port et les conditions d’utilisation des équipements de sécurité et des dispositifs d’alerte. Cela est essentiel pour tirer vraiment parti de vos dispositifs et pour véritablement garantir la sécurité de vos travailleurs isolés.