Comment devenir growth hacker ?

Le growth hacking est un métier très demandé de nos jours par les start-ups. En effet, les actions d’un growth hacker touenent autour de la croissance des entreprises. Pour se lancer dans ce secteur, il faudra être passionné du numérique et de l’entrepreneuriat. Une grande ouverture d’esprit et un esprit d’analyse vous permettront de contextualiser vos acquis et produire des résultats de croissance durable. Vous aimeriez devenir growth hacker ? Cet article met à votre disposition des informations utiles.

Quelle formation pour devenir growth hacker ?

Pour devenir growth hacker, il est primordial de passer par un master en marketing digital ou suivre une formation de qualité dans un centre privé ou une école d’ingénieurs. Un Bac + 5 augmente considérablement vos chances de trouver un job. Dans un univers d’entreprises qui met l’emphase sur la croissance, des acquis en marketing seront très utiles. Pour ce, vous pourrez opter pour une formation qui inclut des notions de marketing. À défaut, l’idéal serait de juste réserver votre formation en e-commerce. En tant que growth hacker, vous avez en plus la possibilité d’occuper divers autres postes dans le domaine des données et du marketing. Découvrez la formation dispensée sur cette page.

A voir aussi : Quelles sont les démarches à effectuer pour obtenir une cipav ?

Les missions d’un growth hacker

Dans une entreprise, le growth hacker s’attèlera à l’analyse des données internes à l’aide des outils high-tech convenablement choisis. Il devra prendre en compte toute la masse des données disponibles afin d’en tirer leur valeur. Pour améliorer les services d’une entreprise, il pourra être question de scruter son e-réputation en persuadant les clients de fournir des avis. Les avis des consommateurs ou utilisateurs servent d’alerte sur les défaillances d’un système ou les insuffisances d’un produit donné. La maîtrise de la base de données reste la clé pour mieux gérer le chiffre d’affaires d’une entreprise. Le revenu mensuel d’un growth hacker tourne autour de 3000 €. Il faudra donc être assez dynamique pour consolider régulièrement ses compétences et augmenter sa valeur professionnelle.

Les outils indispensables pour un growth hacker

Pour exceller dans son métier, le growth hacker doit être en mesure de maîtriser les outils qui serviront à l’analyse des données. Effectivement, la rapidité et la qualité des résultats obtenus dépendent beaucoup de ces derniers.

A découvrir également : Les mesures de prévention des vols à l'intérieur des magasins

Cet outil est incontournable pour un growth hacker. Il permet d’avoir une vision globale sur l’activité d’un site ou d’une application mobile grâce à divers indicateurs tels que le taux de conversion, le nombre de visiteurs mensuels ou encore le temps passé sur une page donnée.

Cet outil sert principalement à suivre les comportements utilisateurs au sein d’une application mobile. Avec Mixpanel, il est possible de savoir comment les utilisateurs interagissent avec une application et quelle fonctionnalité est préférée par ces derniers.

GrowthHackers Projects est un espace collaboratif où les professionnels du marketing peuvent discuter et partager leurs expériences pour aider leur entreprise à croître rapidement. C’est aussi un lieu pour trouver des idées pour améliorer ses stratégies marketing.

L’A/B testing consiste essentiellement à tester deux versions différentes du même élément (par exemple une bannière publicitaire) afin de déterminer celle qui convertit plus efficacement. Les outils tels que Optimizely ou VWO sont très utiles dans ce cadre-là car ils permettent aux entreprises d’économiser énormément de ressources tout en maximisant leur retour sur investissement (ROI).

Buffer est un outil de gestion des réseaux sociaux qui permet de programmer les publications sur plusieurs plateformes (Facebook, Twitter, Instagram) en même temps. Il facilite considérablement la tâche pour le growth hacker car il n’a plus besoin de se connecter à chaque plateforme individuellement.

Certains autres outils comme SEMrush ou Moz peuvent aussi être très utiles pour l’optimisation du référencement naturel (SEO). Pour réussir dans ce métier passionnant, il faut être capable d’utiliser ces différents outils avec aisance et comprendre leur fonctionnement afin d’en tirer le maximum de bénéfices.

Les qualités nécessaires pour réussir en tant que growth hacker

Les growth hackers, ces professionnels du marketing et de la communication, sont désormais très prisés par les entreprises en ligne. Pour réussir dans ce secteur particulier, vous devez posséder certaines qualités indispensables.

La première d’entre elles est l’esprit analytique. Effectivement, le rôle principal du growth hacker consiste à identifier les leviers qui permettront d’optimiser la croissance de l’entreprise grâce aux données collectées. Pour cela, il doit être capable de comprendre ces dernières afin d’en extraire des informations pertinentes pour son travail.

Le profil idéal pour un growth hacker inclut aussi une excellente maîtrise des outils informatiques ainsi que des compétences en programmation et en développement web. Il peut ainsi élaborer ses propres stratégies plutôt que de dépendre exclusivement du savoir-faire technique des équipes techniques.

Une grande créativité fait aussi partie intégrante des compétences nécessaires pour exceller dans le domaine du growth hacking. Un bon growth hacker doit être capable d’avoir une vision innovante sur les axes qu’il souhaite développer tout en étant capable d’intégrer divers éléments inattendus dans sa stratégie.

Un autre facteur clé est l’autonomie : travailler seul(e) ou au sein d’une petite équipe demande beaucoup plus qu’une simple capacité à suivre un brief précis envoyé depuis la hiérarchie — cette dernière pouvant manquer cruellement dans cet environnement professionnel souvent complexe ! Le/la growth hacker devra être capable de prendre des initiatives sous sa propre responsabilité et d’être capable de communiquer clairement ses idées pour les convaincre.

La curiosité est une qualité indispensable chez un growth hacker. Suivre l’évolution des tendances et se tenir à jour sur les dernières avancées technologiques est essentiel pour réussir dans cette profession en constante évolution. Le/la growth hacker doit aussi être connecté aux réseaux sociaux pour rester au courant des nouveautés qui émergent dans le secteur digital.

Le rôle du growth hacker est primordial dans l’environnement numérique actuel. Les qualités requises sont variées : esprit analytique, compétences techniques en développement web ou en programmation ainsi que créativité, autonomie et curiosité intellectuelle. Si vous possédez ces compétences innées ou que vous êtes prêt(e) à apprendre rapidement sur le tas tout en travaillant dur, il ne fait aucun doute que ce métier passionnant peut s’avérer très gratifiant !