Quelles sont les 5 qualités d’un manager de transition ?

Le management de transition est une solution managériale dont le principal objectif est de positionner un manager sur un poste de direction vacant, dans un contexte de transformation profonde. L’objectif est bien la transformation par le management !

Quant au métier de manager de transition, il est exigeant. Au-delà de l’expérience professionnelle cumulée, les qualités humaines participent grandement à la réussite d’une mission de transformation. Quelles les 5 qualités d’un manager de transition ? Revue de détails.

A lire en complément : Les modèles utiles pour la gestion d'entreprise

Pour gérer des problématiques complexes (voir les contextes de mission) et trouver des solutions pertinentes au regard de la situation de l’entreprise, un manager de transition se doit de posséder des qualités essentielles pour embarquer un collectif.

Voici les 5 qualités principales que tout manager de transition doit posséder :

A voir aussi : La méthode QQOQCCP exliquée

  • L’intelligence situationnelle : quand un manager est exposé à une problématique, il est évident qu’il doit prendre en considération l’ensemble des paramètres de l’organisation. Le manager de transition détecte les signaux faibles dans les relations one to one des collaborateurs, mais également, dans la dynamique du groupe. Pour cela, il va identifier les points de blocage, les dysfonctionnements dans l’organisation à l’instant T et ainsi mieux anticiper les aléas. Pour ce faire, il est important que le manager de transition se connaisse bien, en se maitrisant lui-même et à bien gérer ses émotions. L’objectif étant d’apporter une réponse concrète en vue de la réalisation des objectifs de la mission.

L’adaptation de sa communication: Avoir une bonne communication auprès des équipes (lire comment améliorer les relations de travail) permet de les mobiliser afin de les faire entrer dans une dynamique de changement. Le manager de transition est un créateur de liens entre les collaborateurs, il doit savoir nourrir la relation. Il doit être à l’écoute de toutes et tous et adapter sa communication à chaque interlocuteur pour éviter les malentendus et de détecter les signaux faibles.

La posture « méta » ou pas-de-côté : Au-delà de la complexité organisationnelle et structurelle, une mission de transition a surtout un enjeu humain. Le manager de transition doit avoir la capacité à prendre de la hauteur. Il devient alors à la fois acteur mais également observateur de la situation de l’organisation. Le principal objectif est de ne pas se laisser submerger intellectuellement et émotionnellement par la complexité supposée de la mission.

Le courage managérial : Le manager de transition doit savoir « oser dire ». Pour faire évoluer l’entreprise, il se donne le droit de dire avec recul et objectivité tous les éléments sur une situation donnée. Le tout dans un cadre de bienveillance. Dans le « oser dire », cela passe par le fait de savoir dire « non », de faire des feedbacks au donneur d’ordre mais aussi aux équipes en place. Cela permet également au manager de transition de ne pas être dans une situation de souffrance, quand il rencontre des difficultés. Cela lui permet de faire part de son avis, avec assertivité, sans que cela soit irrespectueux d’un avis différent du sien, par exemple par rapport à un manager.

La stabilité émotionnelle et la résilience : Dans l’environnement professionnel, les émotions sont des guides. Le manager de transition doit être bien stable dans la gestion de ses émotions. Les émotions peuvent en effet venir troubler les décisions, parfois difficiles, à prendre. Etre stable et équilibré dans ses émotions permet de garder la tête froide et de prendre les bonnes décisions. Aussi, le manager de transition doit savoir faire preuve de résilience. Ce qui veut dire qu’il doit être capable de transcender les échecs et d’avoir la capacité à « retomber sur ses pattes » devant des épisodes temporaires.

L’ensemble de ses qualités fait partie de la boite à outils de tout manager de transition, dans le cadre d’une mission. Les émotions font partie intégrante de l’être humain et peuvent déboussoler. Le manager de transition est une personne stable, capable de prendre de la hauteur, adaptable, communiquant … au-delà de ses nombreuses expériences.